Mise à jour réglementaire : Rapport sur le développement durable 2024 : Alignement sur la taxonomie de l'UE et préparation à la CSRD

Mini podcast 26 janvier 2024

Transcription

2024 s'annonce déjà comme une année très chargée pour la réglementation de la finance durable. la réglementation sur la finance durable.

L'un des développements les plus importants concerne la première période de rapport pour les entreprises soumises à la directive sur les rapports de durabilité des entreprises (Corporate Sustainability Reporting Directive, ou CSRD). Les organisations actuellement soumises à la NFRD devront rendre compte pour la première fois au titre de la CSRD en 2025, en prenant 2024 comme période de référence. Les rapports CSRD devront être établis conformément aux normes européennes de reporting sur le développement durable (ESRS): une collection de plus de 1000 points de données liés à un large éventail de questions environnementales, sociales et de gouvernance. À partir de 2026, le nombre d'entreprises tenues de présenter un rapport dans le cadre du CSRD augmentera progressivement pour atteindre environ 50 000 en Europe, et d'autres entreprises d'outre-mer pourraient être soumises à l'obligation de présenter un rapport.

Dans le cadre de leurs exigences au titre du CSRD, les entreprises devront également déclarer leur éligibilité et leur alignement sur la taxonomie de l'UE. À partir de janvier 2024, les nouveaux critères techniques de sélection s'appliquent, couvrant les objectifs liés à :

  • Ressources hydriques et marines
  • L'économie circulaire
  • Pollution
  • Biodiversité

Ces objectifs complètent les objectifs existants en matière d'atténuation du changement climatique et d'adaptation à celui-ci. Les sociétés non financières devront déclarer leur éligibilité à ces nouveaux objectifs cette année, l'alignement étant prévu pour l'année prochaine.

Les entreprises financières, quant à elles, sont déjà tenues de déclarer l'alignement de la taxonomie de leurs produits sur les six objectifs, à partir de cette année. Elles devront également commencer à déclarer leurs indicateurs de performance clés au niveau de l'entité, couvrant l'atténuation du changement climatique et l'adaptation à celui-ci cette année.

Il peut être difficile de garder la trace de tout cela et d'accéder aux données nécessaires pour établir des rapports sur la taxonomie. N'hésitez pas à nous contacter pour savoir comment nous pouvons aider les entreprises d'investissement à rationaliser leur conformité réglementaire en matière d'ESG.

En route pour une année 2024 pleine d'action !

Saisissez votre adresse électronique pour en savoir plus